Chronologie des faits

 

Janv- fevrier 2010 : Marc Bihan et Gaël Denhard montent le journal d’humour satirique kamikaze, distribué en kiosques à travers toute la France et imprimé à 40 mille ex.

Mai 2010 : Au bout de quatre numéros, le journal s’arrête car il n’est plus viable financièrement, nous décidons de nous mettre en faillite judiciaire.

Novembre 2010 : L’équipe du journal KAMIKAZE est invitée au festival de la satire à DAX, qui a lieu du 2 au 5 juin 2011, nous décidons donc de créer un site et de profiter du  festival pour en faire le lancement. Gaël travaille sur la charte graphique et la structure du site de novembre 2010 à mars 2011.

Fin mars : Gaël et Marc embauche Charles Augeard pour réaliser le site de KAMIKAZE. Nous proposons de rémunérer Charles Augeard 600€ pour la construction du site payable en trois fois, un premier versement de 100€ début mai 2011, qu’il a reçu, un deuxième de 200€ début juin 2011, et un troisième de 300€ courant juin, conditions qu’il a accepté. Il était également convenu avec Charles que le site devait être opérationnel une semaine avant le festival, c'est-à-dire fin mai 2011. Délai qui a été avancé de deux semaines puisque le site était prêt.

Avril-mai 2011 : Au cours de notre collaboration Charles Augeard tente de s’adjoindre le statut de co-rédacteur en chef et par là même de s’octroyer un rôle qui n’était pas le sien. Nous refusons car nous sommes en total désaccord avec sa vision « éditoriale ».

13 mai 2011 : Ouverture du site KAMIKAZE

Mi-mai 2011 : A peine une semaine après sa mise en ligne Charles Augeard poste des commentaires tentant à dénigrer le travail des contributeurs du site. Nous lui signifions très clairement d’arrêter, il refuse. Il nous annonce alors qu’il veut démissionner.

22 mai 2011 : Gaël Denhard fait appel à un autre webmaster, qui tente de prendre contact avec lui, Charles revient alors sur sa décision, et décide finalement de continuer le site.

31 mai 2011 : Deux semaines après l’ouverture du site, Charles Augeard nous coupe d’abord l’accès aux commentaires afin que nous ne puissions pas censurer ses propos dénigrants, puis enfin  l’accès au site et y poste une note susceptible de nous attirer des ennuis (pages d’insultes sur Nadine Morano) et avec clairement l’intention de nous nuire. Nous ne pouvons plus intervenir sur le site techniquement et nous avertissons les lecteurs via la page Facebook que le site est pris en otage par notre webmaster et que ce qui y est posté est indépendant de notre volonté. Nous prévenons également Charles Augeard qu’il n’a pas le droit d’utiliser les contributions des auteurs participant au site sans leur accord, et que s’il persiste, il s’expose à des sanctions pénales.

Il désactive le site dans la soirée.

1 er Juin 2011 : Le lendemain Charles Augeard poste trois pages diffamantes et insultantes envers Marc Bihan et  plus particulièrement Gaël Denhard le co-rédacteur en chef du site et en portant des accusations calomnieuses ainsi que des menaces.

7 juin 2011 : L’équipe de Kamikaze, toujours via la page Facebook répond à Mr Augeard à travers un droit de réponse répondant point par point aux accusations de leur ex-webmaster.

Courant juin : Charles Augeard prend possession de l’espace du site pour y créer un « webzine » et le met en ligne sous le même nom qu’auparavant. Ce qui l’y poste se passe de commentaires.

 21 juin : Charles Augeard ouvre plusieurs pages sur différentes plateformes internet au nom de Gaël Denhard où il persiste à l’injurier et le calomnier.

25 juin : Gaël met en ligne sur internet une BD où il donne sa version des faits et de l’histoire.

 

Depuis cette date, Charles Augeard n’a de cesse de s’épancher sur son sort et de continuer de porter des accusations calomnieuses à l’encontre de Gaël Denhard et Marc Bihan, de l’équipe du journal, des bloggeurs bédés, des lecteurs, de la société.. etc  et ce, sur tout ce qui peut se rapprocher de prés ou de loin à un support d’expression sur internet, des commentaires sur les blogs, à la page web à son nom.

Fin juin 2011 : Gaël Denhard dépose plainte pour diffamation, usurpation d’identité et harcèlement moral. Mr Augeard en a été averti par courrier, et n’en a pas pris compte non plus.

Encore aujourd’hui Charles continue de poster des textes où il continue de dénigrer Gaël ainsi que d’autres personnes et ce de façon implicite, un arrangement à même été proposé à Charles, qu’il a refusé. Malgré nos nombreux avertissements, Charles Augeard persiste et continue de harceler Gaël Denhard et Julie Reynaud, sa compagne, de mails menaçants où il suggère toujours de manière implicite de porter atteinte à leur intégrité physique.

Début Juillet 2011 : Au cours des derniers jours plusieurs mails de Charles Augeard faisant référence à des tentatives de suicide, et des délires quasi-mystiques, il a été envoyé au procureur une lettre recommandée le lui signifiant et l’avertissant de l’urgence de la situation.

Il serait bien long et fastidieux de vouloir reprendre une à une les accusations calomnieuses que Charles Augeard porte a l’encontre de Mr Gaël Denhard, (pour faire court, il accuse les autres de ce dont il se sent coupable) toute communication avec Mr Augeard s’avérant impossible et n’ayant que pour effet de l’entretenir dans ses délires paranoïaques, nous décidons de couper tout contact avec Mr Augeard. C’est pourquoi il est aujourd’hui préférable, pour tout le monde, que cette affaire soit jugée par un tiers et de confier le sort de Mr Augeard à des personnes compétentes, autant pour lui que pour ceux qui sont victimes de ces harcèlements quotidiens ainsi que de ses calomnies injurieuses et injustifiées.